Retour à l'accueil Zirconlab

Bridge

FRAISAGE DU BLOC DE ZIRCONE

Le bloc de Zircone sera collé sur le plateau de gauche, et le fraisage pourra commencer. Le principe est simple. Il existe plusieurs fraises de géométrie et de taille différentes. Pour chaque fraise il y a un guide correspondant, aux mêmes dimensions ; mais lisse.
Ce guide placé dans la pièce à main de droite // (non-équipée de moteur) servira à palper l’armature et guidera la fraise se trouvant dans la pièce à main de gauche // (celle-ci équipé d’un moteur W+H)
le block de Zircone sera fraisé, diminué, jusqu’à obtention de la copie de la maquette, environ 25 à 30% plus grosse les chapes unitaires seront séparées entièrement du bloc. Les bridges devront rester solidarisés à une partie du block de Zircone de façon à rester droit dans le four, ceci pour éviter de petites déformations.

Sur cette photo, on observera le geste à reproduire. La main de droite dirige délicatement le palpeur autour de l’armature, ainsi que dans les intrados des piliers. L’attention du fraiseur devra cependant se porter à gauche le plus possible

Le doigté du fraiseur fera la différence lors de cette étape délicate ; mais ô combien excitant, toute sa concentration sera requise, car ces fraises sont les plus fines. Elles servent à la touche finale. Respectivement de 1 mm et de 0,5 mm elle sont les plus fines du marché à ma connaissance .

On peut voir ici 4 chapes dont le fraisage est terminé

A ce stade, il reste encore à les séparer, puis à affiner les bords. Il faudra aussi diminuer les jonctions à la cheville avec une fraise au tungstène.


Partant de cette maquette, voilà le résultat obtenu après une heure de fraisage dans la zircone crue. On observera le support sur lequel se tient le pont. Ceci pour éviter toute déformation. Mais comment fraiser la zircone crue ? ? ?


Exemple d’un bridge de 4 éléments :

S’il est vrai que les préparations sont idéales, il faut savoir que cela ne joue pas un grand rôle avec cette machine, en effet tous les types de préparation sont reproductibles. Nous pouvons faire en zircone ce que d’autres font en non précieux.

Ce pont de 4 éléments sera modelé, puis finement sectionné avec un disque très fin.

On sectionne une fois par élément, puis on recolle à l’aide d’une glue photopolymérisante. Les maquettes sont passives sur les modèles; c’est très important, car jamais une armature en zircone ne sera plus précise que la maquette ayant servi à sa confection.
Les bords épaissis sont finalement, contrôlés sous microscope binoculaire)

Si on doit réaliser un pont, le calcul des liaisons ne sera pas laissé au hasard. Il existe un logiciel fourni par Zirconzahn.

23 August 2006 Retour en haut de page 

Retour à l'accueil | Nous contacter