Retour à l'accueil Zirconlab

Modelage & mise en oeuvre

La première étape est le modelage d’une armature en composite. Chaque arrête saillante du ou des moignons sera épaissie avec de la cire, car lors du fraisage, la petite fraise devra pouvoir accéder à tous les endroits. Le composite est disposé sur le moignon à l’aide d’une petite seringue se terminant par une canule.

On devra procéder par étape. D’abord le dessus sera polymérisé. Jamais de grande quantité; car la rétraction pourrait avoir de fatales conséquences sur la précision. Lentement on amorce la descente vers le bord cervical.

Chaque petit segment est polymérisé immédiatement en utilisant la lampe Ivoclar Quick.
A cette étape, la chape est soulevée et le moignon est ébouillanté. Reste à réussir un bord cervical parfait.

Millimétre par millimétre, le bord est modelé, non pas comme pour couler, mais pour palper. Il devra partir du bord cervical à plus de 45° de façon à mieux guider le palpeur; et donc … la fraise. Le tout prend à peu près un quart d’heure

Modelage d'une unitaire

Cette armature peut être essayée en bouche et c’est là un des nombreux avantages, car lors de l’essayage, il n’est pas exclu de pouvoir rallonger un bord, d’élargir un épaulement ou de revoir la place disponible en occlusion.

Il est également possible de sectionner finement un pont en cas de légèr bascule, puis de le recoller en bouche de façon 100% passive (ceci est également une technique applicable en implantologie). Ensuite elle sera placée sur la fraiseuse qui dispose de 2 plateaux

Les deux plateaux

Les 2 plateaux ont la possibilité de basculer. C’est-à-dire qu’ils sont montés sur un axe central qu’on peut voir à gauche de la photo 4. Il devient alors possible de fraiser certains endroits de contre dépouille. Ce bascule sert aussi à fraiser l’extrados. Pour y parvenir on devra renverser entièrement les plateaux.

Ces deux plateaux sont également orientables en rotation. C’est à dire qu’ils peuvent être tournés vers la droite ou la gauche, suivant les graduations. Cette manipulation permet entre autres d’orienter les puits de serrage d’un pont vissé sur implant.

Les deux plateaux

Pour positionner l’armature, on confectionne soi-même un disque en polyuréthane que l’on découpe.

Les chapes y sont collées à la cyanolithe

Le disque sera collé sur le plateau de droite

Les deux plateaux

Ici l’exemple de 4 chappes placées dans le disque en polyurethane.

Ci dessous quelques images supplémentaires :

23 August 2006 Retour en haut de page 

Retour à l'accueil | Nous contacter